Imprimer cette page

La vie du chrétien n'est pas une vie de tristesse

 

G093A_thumb.jpg

Bien que la vie du chrétien doive être caractérisée par l'humilité, il ne faut pas qu'elle soit triste et décolorée. Chacun a la possibilité de vivre de façon à être approuvé et béni de Dieu. Notre Père céleste ne désire pas que nous restions sous le poids de la condamnation. Le fait de marcher la tête penchée et de penser constamment à soi-même n'est pas une preuve d'humilité. Purifié par Jésus, on peut se présenter devant Sa loi sans honte ni remords.

« Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, ...qui marchent, non selon la chair, mais selon l'Esprit. » 

(Romains 8.1-4) Par Jésus-Christ, les fils d'Adam deviennent « fils de Dieu ». « Celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d'un seul. C'est pourquoi il n'a pas honte de les appeler frères. » (Hébreux 2.11)

La vie chrétienne devrait être une vie de foi, de victoire et de joie en Dieu. « Tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde; et la victoire qui triomphe du monde, c'est notre foi. » (1 Jean 5.4)

C'est à juste titre qu'un serviteur de Dieu a pu dire : « La joie de l'Éternel sera votre force! » (Néhémie 8.10) Et Paul d'ajouter : « Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète, réjouissez-vous. » « Soyez toujours joyeux. Priez sans cesse. Rendez grâces en toutes choses, car c'est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ. » (Philippiens 4.4; 1 Thessaloniciens 5.16-18)

Tels sont les fruits de la conversion et de la sanctification prescrites par la Bible. On les voit si rarement parce que, dans le monde chrétien, les grands principes de justice de la loi de Dieu ne sont pas appréciés. Voilà aussi pourquoi on rencontre si rarement l'opération profonde et durable de l'Esprit de Dieu qui caractérisait les réveils d'autrefois.

La contemplation de Jésus nous transforme à son image

Jesus2_thumb.jpg

La contemplation du Sauveur nous transforme à Son image. Mais si les préceptes par lesquels Dieu nous a révélé Sa sainteté et la perfection de Son caractère sont méconnus et sont remplacés par les enseignements et les théories des hommes, comment s'étonner qu'il s'ensuive un déclin de la piété vivante dans l'Église? Le Seigneur dit : « Ils m'ont abandonné, moi qui suis une source d'eau vive, pour se creuser des citernes, des citernes crevassées qui ne retiennent pas l'eau. » (Jérémie 2.13)

« Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, ... mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, et qui la médite jour et nuit! Il est comme un arbre planté près d'un courant d'eau, qui donne son fruit en sa saison, et dont le feuillage ne se flétrit point : tout ce qu'il fait lui réussit. » (Psaumes 1.1-3)

Ce n'est que lorsque le décalogue aura retrouvé la place qui lui appartient que l'on assistera, au sein du peuple de Dieu, au réveil de la foi et de la piété primitives.

« Ainsi parle l'Éternel : Placez-vous sur les chemins, regardez, et demandez quels sont les anciens sentiers, quelle est la bonne voie; marchez-y, et vous trouverez le repos de vos âmes. » (Jérémie 6.16)