Imprimer cette page

La sanctification est progressive

 

C031_thumb.jpg

Les Écritures montrent clairement que l'oeuvre de la sanctification est progressive. Cette oeuvre ne fait que commencer quand, à sa conversion, l'homme a trouvé la paix par le sang de l'expiation. Désormais, il ne visera à rien de moins qu'à « la perfection »; il voudra atteindre la « mesure de la stature parfaite de Christ ».

L'apôtre Paul disait : « Je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. »

Philippiens 3.13-14 Et les échelons de la sanctification sont énumérés comme suit par l'apôtre Pierre : « Faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu, à la vertu la science, à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété, à la piété l'amour fraternel, à l'amour fraternel la charité... En faisant cela, vous ne broncherez jamais. » 2 Pierre 1.5-10

Humilité de ceux que l'Esprit sanctifie

Ceux qui font l'expérience de la sanctification selon la Parole de Dieu manifestent un esprit d'humilité. Comme Moïse, ils ont eu une vision redoutable; ils ont vu la majesté de Dieu et ont découvert leur indignité par contraste avec la pureté et la perfection de l'Être infini.

Daniel confesse son péché

Par sa longue vie entièrement consacrée au service du Maître, le prophète Daniel est un exemple de vraie sanctification. Les anges l'appelaient l'« homme bien-aimé » du ciel Daniel 10.11

. Et cependant, loin de se considérer comme pur et saint, ce vénérable prophète, plaidant devant Dieu la cause de son peuple, s'identifiait avec Israël coupable : « Ce n'est pas à cause de notre justice que nous te présentons nos supplications, c'est à cause de tes grandes compassions... Nous avons péché, nous avons commis l'iniquité. » Daniel 9.18, 15 Il ajoutait : « Je confessais mon péché et le péché de mon peuple d'Israël. » Et lorsque, à une date ultérieure, le Fils de Dieu lui apparut pour l'instruire, Daniel relata sa réaction en ces termes : « Mon visage changea de couleur et fut décomposé, et je perdis toute vigueur. » Daniel 9.20 ; 10.8

Job se condamne lui-même

Quand Job entendit la voix de Dieu du sein de la tempête, il s'écria : « Je me condamne et je me repens sur la poussière et sur la cendre. » Job 42.6

Esaïe se reconnaît perdu

Quand Ésaïe eut entrevu la gloire de Dieu et entendu les chérubins répéter : « Saint, saint, saint est l'Éternel des armées! » il s'écria « Malheur à moi! je suis perdu. »

0607013_thumb.jpg

Paul se voit comme le moindre de tous les saints

Ésaïe 6.3, 5

Paul, bien qu'il eût été ravi au troisième ciel où il entendit des paroles ineffables qu'il n'est pas permis à un homme d'exprimer », s'estimait « le moindre de tous les saints » 2 Corinthiens 12.3-4 ; Éphésiens 3.8 .

Jean tombe comme mort

Jean, le disciple bien-aimé, qui se reposa sur le sein du Seigneur, et qui contempla Sa gloire, tomba comme mort aux pieds d'un ange. Voir Apocalypse 1.17

Ne jamais se prétendre sans péché

Ceux qui marchent à l'ombre de la croix du Calvaire ne pourront jamais s'enfler d'orgueil, ni prétendre qu'ils sont exempts de péché. Ils savent que leurs transgressions ont fait souffrir le Fils de Dieu, qu'elles ont brisé son coeur, et cette pensée les maintient dans l'humilité. Ceux qui vivent le plus près de Jésus perçoivent le plus clairement la fragilité et la nature pécheresse de notre nature humaine. Leur seule espérance est dans les mérites d'un Sauveur crucifié et ressuscité.