• Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l'état de ton âme. (3 Jean 1:2)

Bonnes habitudes en alimentation

 

A073_thumb.jpg

Cuisiner est l’un des savoir-faire les plus importants de la vie quotidienne. Toutes les femmes et en particulier les mères de famille devraient approfondir leurs connaissances en la matière. Il n'est sans doute pas facile de préparer des aliments appétissants et en même temps simples et nourrissants, mais on peut y arriver.

Les aliments paraîtront d'autant plus savoureux et sains qu'ils auront été préparés avec plus de simplicité. Noter qu’il existe d’excellents livres de cuisine diététique !

Régularité des repas

Il est d'une importance capitale de prendre ses repas à des heures régulières.

A062_thumb.jpgLe repas terminé, on ne doit plus rien prendre jusqu'au suivant. Beaucoup de gens mangent lorsque leur organisme n'a pas besoin de nourriture, à des intervalles irréguliers, ou entre les repas, parce qu'ils n'ont pas la force de volonté suffisante pour résister à cette inclination.

Manger avant de se coucher

Une autre habitude néfaste consiste à manger au moment de se coucher, après les repas habituels.

On ressent alors une certaine faiblesse, et on prend encore quelque nourriture. En s'écoutant ainsi, on contracte une habitude devenant si invétérée qu'il semble impossible de s'endormir sans avoir mangé. Le résultat de ces repas tardifs est que la digestion a lieu pendant le sommeil et que celui-ci est souvent troublé par des cauchemars ; au matin, on s'éveille fatigué et sans appétit pour le petit déjeuner. Il faut que le travail de l'estomac soit terminé quand on se couche, car cet organe doit se reposer comme tout le reste du corps. Les soupers pris tard dans la nuit sont particulièrement nuisibles aux personnes sédentaires. Habitudes à éviter

Aliments très chauds et très froids

Les aliments ne devraient jamais être pris très chauds ou très froids.

A070A_thumb.jpgPris froids, ils fatiguent l'estomac, qui doit les réchauffer avant que la digestion puisse avoir lieu. Les boissons froides sont également mauvaises pour la même raison, tandis que l'usage habituel de boissons très chaudes est débilitant. En fait, plus on prend de liquide au repas, plus la digestion est difficile, car le liquide doit être absorbé avant que celle-ci puisse commencer.

sel, vinaigre et épices

N'employez pas trop de sel, évitez les conserves au vinaigre et les aliments épicés.

Mangez des fruits en abondance et de préférence bien avant le repas proprement dit, et l'irritation de l'estomac qui cause la soif pendant le repas disparaîtra presque entièrement.

Manger lentement

0605085_thumb.jpgIl faut manger lentement et bien mastiquer, afin que la salive pénètre les aliments et que les sucs digestifs puissent entrer en action. L'estomac est étroitement relié au cerveau. Lorsqu'il est malade, il appelle à son aide la force nerveuse de celui-ci. Si ses appels sont trop nombreux, le cerveau se congestionne. C'est pourquoi les travailleurs intellectuels qui manquent d'exercices physiques devraient veiller à n'user qu'avec sobriété même des aliments les meilleurs. Pendant les repas, oubliez les soucis et les anxiétés ;

ne soyez pas pressés, mangez tranquillement, avec joie et gratitude envers Dieu pour tous ses bienfaits.

(Ce texte est extrait du livre d'E.G. White, Rayons de Santé, Éd. SDT, Dammarie-les-Lys, 1957, p. 87-95.)