• Levez vos yeux en haut, et regardez! Qui a créé ces choses? Qui fait marcher en ordre leur armée? Il les appelle toutes par leur nom; Par son grand pouvoir et par sa force puissante, Il n’en est pas une qui fasse défaut. Isaïe 40:26

La crédulité conformiste des Occidentaux...

par le Pasteur Yvon Charles

Ces trois Africains riaient et s'étonnaient de la crédulité de beaucoup d'Occidentaux... « Comment peut-on croire que l'homme puisse descendre du singe... d'un poisson... etc.» Leur bon sens les amenait à rejeter, d'abord comme une plaisanterie puis comme une absurdité, cette théorie... Et leur hilarité a encore grandi à la vue d'une photogra phie du cœlacanthe (ce poisson dont nous descendrions tous !).

Un spécimen a été péché vivant au printemps dernier au large des côtes de l'île de Sulawesi (depuis 1938, c'est quel que 200 coelacanthes qui ont été ainsi retirés des eaux). Or les savants le croyaient disparu depuis des millions d'années.

Encore un qui a oublié de "descendre", ainsi que le font remarquer avec un humour caustique certaines personnes. En fait, la réaction de ces Africains, non conditionnés par une pensée unique et imposée, était intéressante. Ces trois hommes, habitués à observer et à réfléchir, réagissaient en hommes libres.

La religion athée et ses dogmes

Il est vrai que parallèlement à un athéisme militant, se sont développées des thèses en diverses disciplines - expli cations ou tentatives d'explications de remplacement - pour substituer à la pensée de la création et du Créateur, des théories étranges exigeant une foi de charbonnier !

Ainsi l'univers, la terre, l'homme, seraient sans commen cement, hors de tout dessein, sans finalité..., avatars d'un hasard déifié, d'une "nature "douée d'une intelligence quasi divine et agissante...

Et même, ô paradoxe !

Quand toutes les découvertes, toutes les avancées de la science - de l'infiniment petit à l'infiniment grand - é moignent indubitablement de l'existence de lois précises, pré-établies, sans lesquelles la vie ne serait pas possible et ne se perpétuerait pas, d'un univers où tout est complémentaire et où toutes choses - comme dans le corps humain - se conjuguent ensemble, tendues vers le même objectif, le refus est total, définitif : il n'y a pas de finalité...

Car le reconnaître serait abjurer la religion officielle de l'athéisme, et risquer d'être excommunié, rejeté hors des cénacles où honneurs, avancements et subsides sont octroyés.

Car il s'agit bien d'une religion, un a priori philosophique qui exclut le Créateur de sa création... et le remplace par l'idole "nature ", sorte de panthéisme ou même parfois de chamanisme remis aux couleurs de l'époque.

Les thèses en vogue...

Il en est ainsi dans les sociétés humaines, où, selon les cultures et dogmes officiels, les temps et les civilisations, il faut adopter les thèses en vogue ou imposées sous peine d'être, pour le moins, regardé comme attardé ou ostracisé, ou pire, exécuté.

Sans regarder au loin dans l'histoire, au siècle dernier, dans l'Allemagne nazie, qui n'adhérait pas à la théorie de la supériorité de la race aryenne et au mépris haineux envers les Juifs, ou dans l'URSS communiste, qui ne souscrivait pas totalement aux révélations de Marx, Lénine ou autres Staline, ou actuellement en Corée du Nord,... ou... risquait sa liberté et même sa vie.

C'est pourquoi la réaction des trois Africains en stage en Europe est réconfortante.

Voilà des hommes qui affirment leurs doutes, et disent: « le roi est nu » !

Retrouver sa liberté...

Il est vrai que quand, sans préjugés, sans a priori, en laissant de côté tous les pré-supposés et enseignements officialisés (ce qui n 'est pas aisé, car l'on est toujours peu ou prou conditionné par la culture ambiante ! ), nous prenons un salutaire recul, nous retrouvons notre liberté de penser, d'observer, de déduire, alors la beauté et les perfections du grand livre de la nature nous interpellent, et chacune de ses milliers de pages nous émerveille.

Alors avec Voltaire nous disons tout naturellement : « Cette horloge a bien un horloger », et comme la Bible le déclare, la signature de Dieu y apparaît visible, évidente.

En feuilletant dans ce "Document Expériences "quelques pages de ce grand livre ouvert, nous en percevons un peu de la grandeur.
 

(Cet article provient des documents « Expériences » Mois de septembre, 3ème trimestre 2007 – N°147 Site internet : http://pagesperso-orange.fr/dunkerquadventiste/index.htm)