• Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l'a ressuscité des morts, tu seras sauvé. (Romains 10:9)

Dieu vous pardonne vraiment

Image68_thumb.jpg

Certaines personnes pensent qu'elles devraient être mises à l'épreuve et prouver au Seigneur qu'elles sont réformées avant de pouvoir se réclamer de sa grâce. Mais elles peuvent s'en réclamer en ce moment même. Il leur faut cette grâce, il leur faut l'Esprit du Christ pour les soutenir dans leur infirmité; sinon elles ne pourront résister au mal... Nul n'est tellement pécheur, qu'il ne puisse trouver force, pureté et justice en celui qui est mort pour nous... L'Esprit vous invite aujourd'hui. Venez à Jésus de tout votre coeur, et vous pourrez vous réclamer de sa grâce. 

FOI, PAIX, ASSURANCE

 

Quand votre conscience a été réveillée par le Saint-Esprit, vous avez commencé à voir le caractère odieux du péché, sa culpabilité et les malheurs qu'il engendre, et vous ne le considérez plus qu'avec horreur. Vous sentez que le péché vous a séparé de Dieu, que vous êtes esclave de la puissance du mal. Plus vous vous débattez pour lui échapper, plus le sentiment de votre impuissance est vif. Vos mobiles sont impurs, votre coeur est souillé. Vous voyez que votre vie a été remplie d'égoïsme et de péché. Vous soupirez après le pardon et la liberté. Être en règle avec Dieu, lui ressembler : que faire pour y arriver?

Ce qu'il vous faut; c'est la paix, c'est le pardon du ciel, c'est l'amour divin dans votre âme. Cette paix, l'argent ne saurait la procurer, l'intelligence ne saurait y conduire, la sagesse ne peut y atteindre; jamais vous ne pourrez l'obtenir par vos efforts. Mais Dieu vous l'offre à titre de don, « sans argent et sans aucun prix » (Ésaïe 55:1). Elle vous appartient si vous voulez seulement étendre la main pour vous en saisir.

L'Éternel dit : « Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige; s'ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine. » (Ésaïe 1:18) « Je vous donnerai un coeur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau. » (Ézéchiel 36:26)

  • Vous avez confessé vos péchés, et vous les avez délaissés de tout votre coeur.
  • Vous avez pris la détermination de vous donner à Dieu.
  • Maintenant, allez à lui et demandez-lui de laver vos péchés et de vous donner un coeur nouveau,
  • et puis, croyez qu'il le fait parce qu'il l'a promis.

C'est là l'enseignement que Jésus a donné aux jours de sa chair. Le don que Dieu nous a promis, il fait simplement croire que nous le recevons, et il est à nous.

Jésus guérissait les maladies de ceux qui avaient foi en sa puissance. Il les secourait dans les choses visibles afin de leur donner confiance en lui dans les choses invisibles, les amenant ainsi à croire qu'il a autorité pour pardonner les péchés. C'est là ce qu'il a déclaré en guérissant le paralytique : « Afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Lève-toi, dit-il au paralytique, prends ton lit, et va dans ta maison. » (Matthieu 9:6) L'évangile de saint Jean dit de même, en parlant des miracles de Jésus-Christ : « Ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu'en croyant vous ayez la vie en son nom. » (Jean 20:31)

La foi efficace du paralytique

Le simple récit de la manière dont Jésus guérit le paralytique du réservoir de Béthesda nous apprend comment il faut croire en lui pour obtenir le pardon des péchés.

Considérons cette histoire. Ce pauvre malade était impotent; il n'avait pas fait usage de ses jambes depuis trente-huit ans. Cependant, Jésus lui dit : « Lève-toi, prends ton lit, et marche. » (Jean 5:1-9)

Le malade aurait pu dire : "Seigneur, si tu veux me guérir, j'obéirai à ta parole." Mais non, il crut à la parole de Jésus; il crut qu'il était guéri, et aussitôt il agit en conséquence; il voulut marcher, et il marcha. Il obéit à l'ordre de Jésus, et Dieu lui donna la force de marcher. Il fut guéri. Comme lui, vous êtes pécheur.

  • Vous ne pouvez faire propitiation pour vos péchés passés,
  • vous ne pouvez changer votre coeur et le sanctifier. Mais Dieu promet de faire tout cela pour vous par Jésus-Christ.
  • Vous croyez à cette promesse.
  • Vous confessez vos péchés et vous vous donnez à Dieu.
  • Vous voulez le servir.

Tout aussi certainement que vous faites cela, Dieu accomplira sa parole à votre égard. Si vous croyez à la promesse -- que vos péchés sont pardonnés et que vous êtes purifiés -- Dieu transforme votre foi en réalité. Vous êtes guéri, tout aussi certainement que le paralytique auquel Jésus a donné la force de marcher dès qu'il crut à sa guérison.La chose est, dès que vous croyez. N'attendez pas de sentir que vous êtes guéri, mais dites :

« Je le crois; la chose existe, non parce que je la sens, mais parce que Dieu l'a dit. »

Jésus nous dit : « Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l'avez reçu, et vous le verrez s'accomplir. » (Marc 11:24) Mais cette promesse est à la condition que la requête soit selon la volonté de Dieu. Or c'est la volonté de Dieu de nous purifier de tout péché, de faire de nous ses enfants, de nous mettre à même de vivre saintement. Nous pouvons donc demander ces grâces, croire que nous les recevons, et remercier Dieu de nous les avoir accordées.

Il ne tient qu'à nous d'aller à Jésus pour être purifiés, et pour subsister devant sa loi sans confusion ni remords. « Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. » (Romains 8:1) Dès cet instant vous ne vous appartenez plus, vous avez été racheté à grand prix. « Ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés... mais par le sang précieux de Christ, comme d'un Agneau sans défaut et sans tache. » (1 Pierre 1:18,19)

Par ce simple acte de foi en Dieu, le Saint-Esprit a engendré une vie nouvelle dans votre âme. Vous êtes maintenant un membre de la famille divine, et Dieu vous aime comme il aime son Fils. Maintenant que vous vous êtes donné à Jésus, ne retournez pas en arrière, ne vous arrachez pas à son étreinte.

Dites, jour après jour : « Je suis au Christ, je me suis donné à lui »; et demandez-lui son Saint-Esprit et sa grâce pour vous garder.


Media