Imprimer cette page

Christ seul justifie - Galates 2:16 (suite 2)

Jesus2_thumb.jpg

" ... nous aussi nous avons cru en Jésus-Christ, afin d'être justifiés par la foi en Christ et non par les oeuvres de la loi, ... ". Galates 2:16

Cher ami lecteur, lorsque l’on parle du salut de l’homme, de la justification, de la manière dont nous sommes reçus, acceptés et pardonné par Dieu, il n’y a qu’une seule personne qui compte c’est la personne de christ. Christ est « le joyau », « la perle de grand prix », « le trésor caché », « le bien aimé », « le désiré des nations ». « Le salut ne se trouve en aucun autre, » qu’en Christ « car il n’y a sous le ciel aucun autre nom donné parmi les hommes, par lequel nous devions êtres

sauvés. »[1]

C’est en Jésus-Christ seul que réside le salut. C’est par son sang que la voie du salut nous est ouverte. C’est à cause de ses mérites que nous sommes acceptés, pardonnés par Dieu et qu’il nous déclare, nous considère et nous reçoit comme juste. C’est encore à cause de l’intercession du Christ que nos péchés nous sont pardonnés, Que nous sommes sanctifiés et demeurons dans la communion de Dieu.

En fait, le salut et la vie éternelle que Christ nous accorde ne sont pas des éléments distincts de lui, séparés de lui, des entités qui deviendraient notre propriété. En fait le salut c’est Christ et Christ est le salut. La vie éternelle c’est Christ et Christ est la vie éternelle. La justice c’est Christ et Christ est la justice de Dieu. Christ est notre justice présente et future.

On peut donc comprendre cette déclaration de l’apôtre Paul « Or, c'est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption »[2]. Voilà aussi pourquoi Jean peut écrire « Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est en son fils. Celui qui a le fils à la vie, celui qui n’a pas le fils de Dieu n’a pas la vie. »[3]

Mon ami, lorsque par la foi tu mets ta confiance dans le Christ, lorsque écoutant la bonne nouvelle de l’Evangile tu crois que Jésus-Christ a été donné par Dieu pour être ton salut, lorsque tu crois qu’il est pleinement suffisant, pleinement capable et puissant pour te sauver, toi, oui toi, pleinement et parfaitement, alors le Christ se donne à toi. Sa vie éternelle devient tienne, son salut devient tien. Crois-le ami lecteur.

Lorsque nous considérons la justification, Christ est tout et nous nous ne sommes rien, n’avons rien que Dieu puisse accepter en nous hors de lui. Dans notre vie de chrétien Christ sera toujours tout, lorsque Dieu nous regarde ce qu’il veut toujours voir c’est le Christ demeurant en nous par la foi. Il est vrai que nous avons de la valeur, mais cette valeur ne se trouve qu’en lui.

Notre foi elle-même, merveilleux don que Dieu donne et suscite gracieusement en l’homme à l’ouïe de l’Evangile, n’est importante que parce que c’est le moyen qui nous permet de nous approprier Christ, « la perle de grand prix ».

La foi est comme une sorte de main spirituelle qui nous permet de recevoir et saisir Christ et quand il est saisi et reçu par la foi nous le possédons lui-même, nous possédons alors tout ce qu’il est Vie, Justice, Sagesse, Sanctification, etc.

Lorsque Christ habite ainsi nos coeurs par ce moyen de la foi, nous sommes alors cachés en lui, couverts par la justice qui est la sienne, sa justice. Dieu alors nous considère et reçoit aussitôt comme ses justes, non pas à cause de nous, jamais à cause de nous, mais à cause de Christ en qui nous croyons.

0606077_thumb.jpgDieu a voulu de toute éternité que le salut soit accordé à l’homme par grâce. Il a prévu que se serait son fils qui conduirait l’oeuvre du salut et rendrait son plan possible. Par le don de ce fils, son fils, son unique, l’objet de toute son affection, le salut serait étendu aux pauvres humains perdus et condamnés. Mais il faudrait que son fils se charge des fautes de tout le genre humain, qu’il meurt, soit sacrifié, que son sang coule. Se serait par ce sang, vie du Christ, vie de son fils que nous à notre tour nous pourrions être justifiés et avoir la vie.

Le prophète Esaïe, parlant du Christ déclarait : « après les tourments de son âme, il rassasiera ses regards, par la connaissance qu’ils auront de lui, mon serviteur juste justifiera beaucoup d’hommes, il se chargera de leurs fautes. »[4] .

Lorsqu’un pécheur s’approche de Dieu, lorsqu’il met sa foi dans le sang et les mérites de jésus et qu’il demande à Dieu le pardon de ses péchés. Dieu dit alors : « C’est vrai que tu as péché, et que tu mérites la mort. Cependant j’ai déclaré ceci : j’ai « donné mon fils bien aimé afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle »[5] Puisque que tu crois ce que j’ai déclaré de mon fils, puisque tu crois que la mort et la vie de mon fils sont suffisant pour t’accorder la vie, alors je te pardonne et t’accepte comme mon propre fils. ».

Ami lecteur, la parole qui t’est présentée aujourd’hui est « l’évangile éternel ». De tous temps, dans tous les siècles des hommes, des femmes de quelques nations, de quelque niveau social l’on entendus et y ont crus. Les apôtres mêmes, hommes directement choisis par Dieu pour annoncer cette bonne nouvelle y on crut aussi. Vois donc ce qu’ils disent:

Pierre

« Le salut ne se trouve en aucun autre, car il n’y a sous le ciel aucun autre nom donné parmi les hommes, par lequel nous devions êtres sauvés. »[6].

Paul

« Sachant que l’homme n’est pas justifié par les oeuvres de la loi, mais par la foi en Christ-Jésus, nous aussi nous avons cru en Christ-Jésus, afin d’être justifié par la foi en Christ, et non par les oeuvres de la loi, parce que nul ne sera justifié par les oeuvres de la loi »[7].

Jean

« cela, je vous l’ai écrit afin que vous sachiez que Vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au Fils de Dieu. »[8]

Toi aussi, puisses-tu croire avec ces hommes de Dieu que Jésus-Christ est suffisant, capable de te sauver pleinement et parfaitement. Puisses-tu toi aussi croire, qu’à cause de Jésus, Dieu te pardonne de toutes tes fautes, te considère et te reçoit comme son enfant.

[1] Actes 4:12

[2] 1 Corinthiens 1:30

[3] 1 Jean 5:11,12

[4] Esaïe 53:11

[5] Jean 3 :16

[6] Actes 4:12

[7] Galates 2:16

[8] 1 Jean 5:13