Imprimer cette page

Les oeuvres de la loi - Galates 2:16 (suite 1)

Image14_thumb.jpg

" ... afin d'être justifiés par la foi en Christ et non par les oeuvres de la loi, parce que nulle chair ne sera justifiée par les oeuvres de la loi. " Galates 2:16.

Mais de quelle Loi Paul parle-il ? Des dix commandements ou des lois cérémonielles ? En réalité, dans l’épître aux Galates Paul n’utilise pas le mot « cérémonielle » il n’écrit pas «loi cérémonielle », mais simplement « loi ». En conséquence il ne se limite pas aux seules lois cérémonielles comme on pourrait le penser. Mais il parle de toute la loi, y compris la loi des dix commandements

Qu’est-ce que l’apôtre appelle les oeuvres de la loi ? « Le reste des actions de Josias, et ses oeuvres de piété, telles que les prescrit la loi de l'Eternel, ses premières et ses dernières actions, cela est écrit dans le livre des rois d'Israël et de Juda. »[1] L’œuvre de la loi est donc l’acte de piété, l’action, l’oeuvre que l’homme fait pour tenter d’accomplir ce que la loi prescrit et demande. Prenons quelques exemples pour bien comprendre ce que veut dire l’apôtre:

Se faire circoncire c’est accomplir l’oeuvre de la loi. Honorer ses parents c’est accomplir l’oeuvre de la loi. Ne pas voler c’est accomplir l’oeuvre de la loi. Ne pas mentir c’est accomplir l’oeuvre de la loi. Ne pas convoiter c’est accomplir l’oeuvre de la loi Ne pas commettre d’adultère c’est accomplir l’oeuvre de la loi. Observer le sabbat c’est accomplir l’oeuvre de la loi. Aimer son prochain c’est accomplir l’oeuvre de la loi. Aimer Dieu c’est accomplir l’oeuvre de la loi. Accomplir n’importe quel commandement, c’est accomplir l’oeuvre de la loi. Etc.

Les oeuvres de la loi peuvent êtres accomplis avant ou après que nous soyons justifiés. Beaucoup de personnes incroyantes, voir même athées, ont accompli certaines oeuvres de la loi. Elles n’ont pas volé, tué, elles n’ont pas menti ou adoré les idoles, mais, ont-elles été acceptés, justifiés par Dieu pour cela ? Rappelons nous ce que Paul déclare très clairement.

« Nous avons cru en Christ-Jésus, afin d’être justifié par la foi en Christ, et non par les oeuvres de la loi ... Parce que nul ne sera justifié par les oeuvres de la loi. »

Nous affirmons donc sur la base de la déclaration de l’apôtre que bien qu’ayant accompli certaines oeuvres de la loi ces personnes n’ont pas été justifiées pour autant. Nous affirmons de plus que si elles ne croient pas en Christ, et bien qu’étant de bonne moralité, elles n’en demeurent pas moins entièrement perdues, condamnées à une mort éternelle plus que certaine.

Les apôtres et les chrétiens remplis du Saint-Esprit obéissent également à la loi après avoir cru en Christ, après avoir étés justifiés par Dieu, mais ils ne continuent pas à êtres justifiés et acceptés par Dieu à cause de leur accomplissement de la loi et de leurs bonnes oeuvres.

La justification accordée par Dieu, dans le présent et dans l’avenir, sera toujours basée et fondée sur la foi en Christ « Nous avons cru en Christ-Jésus, afin d’être justifié par la foi en Christ, et non par les oeuvres de la loi.., Parce que nul ne sera justifié par les oeuvres de la loi. » Galates 2:16

Paul sait qu’il accomplit fidèlement son ministère pour Dieu, à tel point que sa conscience ne l’accuse point. Il est irréprochable. Cependant que dit-il ? « Pour moi, il m’importe fort peu d’être jugé par vous, ou par une juridiction humaine. Je ne me juge pas non plus moi-même, car je n’ai rien sur la conscience mais ce n’est pas pour cela que je suis justifié. Celui qui me juge c’est le Seigneur »[2]. Ce n’est donc pas sa fidélité dans son ministère qui le justifie, c’est encore et toujours le Christ seul.

Selon la déclaration de Paul, nous ne sommes pas acceptés, justifiés aux yeux de Dieu parce que nous remplissons fidèlement notre devoir ou parce que nous accomplissons les oeuvres de la loi.

La loi est-elle donc mauvaise, « La loi est-elle péché ? » et Paul veut-il nous encourager à vivre dans l’immoralité, le vice et le péché ? « Loin de là ! »[3]. L’apôtre lui-même enseigne que « la loi est spirituelle »[4], « sainte juste et bonne » et que chaque commandement est aussi « saint juste et bon »[5].

La question à laquelle Paul répond dans l’épître aux Galates n’est pas: Est-ce bon de bien agir ? ou, Dieu veut-il que nous vivions en harmonie avec sa loi ? certainement il est bon de bien agir. Certainement la loi doit être observée. Cependant ce n’est point là le sujet traité par Paul. La question essentielle à laquelle il répond est celle-ci : comment moi, un homme ou une femme perdu et condamné, puis-je être accepté, pardonné et justifié par Dieu ?

A cette question Paul répond « nous avons cru en Christ-Jésus, afin d’être justifié par la foi en Christ, et non par les oeuvres de la loi. » Les oeuvres de la loi peuvent êtres bonnes, accomplis pour plaire à Dieu et réalisées sous l’inspiration de bons mobiles. Mais Paul dit « que nul chair ne sera justifié par les oeuvres de la loi ».

Le fait de ne pas voler, de ne pas mentir, de ne pas transgresser le sabbat, ne justifiera jamais personne aux yeux de Dieu, car « nul chair ne sera justifié par les oeuvres de la loi ». Ce n’est pas par la voie de la loi que Dieu a prévu et voulu la justification pour l’homme pécheur et il n’y aura aucune exception à cela. « Nul chair » est-il écrit.

Le fait d’agir bien, avec fidélité, générosité et droiture, avec amour envers son prochain, que ce soit par nos propres forces ou que ce soit par un don particulier du Saint-Esprit, ne justifiera jamais personne non plus, parce que si les hommes pouvaient se justifier eux-mêmes par leur effort de vie sainte, ou leur accomplissement de la loi, la mort de Christ n’aurait pas été nécessaire.

L’apôtre Paul d’une seule déclaration rend inutile et vain tout ce que l’homme peut faire en pensant qu’il peut par ce moyen mériter le salut de Dieu et obtenir sa justice. « Nul chair » aucun homme charnel, aucun humain, homme, femme ou enfant, « ne sera justifié par les oeuvres de la loi ». « Je ne rejette pas la grâce de Dieu; car si la justice s'obtient par la loi, Christ est donc mort en vain. »[6]

0607013_thumb.jpg

L’épître aux Romains confirme cette vérité avec autant de puissance et de détails, « Car nul ne sera justifié devant lui par les oeuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché. »[7] « Car nous pensons que l’homme est justifié par la foi, sans les oeuvres de la loi. »[8] « Et à celui qui ne fait point d'oeuvre, mais qui croit en celui qui justifie l'impie, sa foi lui est imputée à justice. De même David exprime le bonheur de l'homme à qui Dieu impute la justice sans les oeuvres:. »[9].

Si donc notre vie était la plus sainte possible, à nos propres yeux ou à ceux de nos semblables, si même notre caractère, par l’action de l’Esprit saint, était le plus parfait possible, ce n’est pas pour autant à cause de cela que nous serions considérés et vus comme justes aux yeux de Dieu.

Paul comprenait avec une profondeur admirable cette étonnante vérité qu’est la justification par la foi en Christ et c’est la raison pour laquelle toute son espérance ne reposait qu’en Christ et en lui seul. Comparée à Christ, comparé à la justice de Christ, sa vie dans sa droiture, sa fidélité, dans toute sa sainteté, « tout » ne lui paraissait que misérable ordure.

« Et même je considère tout comme une perte à cause de l’excellence de la connaissance du Christ-Jésus, mon Seigneur. À cause de lui, j’ai accepté de tout perdre, et je considère tout comme des ordures, afin de gagner Christ. Et d’être trouvé en lui, non avec une justice qui serait la mienne et qui viendrait de la loi, mais avec la justice qui est obtenue par la foi en Christ, une justice provenant de Dieu et fondée sur la foi. »[10]

Comme cela est étonnant, fascinant et merveilleux à la foi. Seul Christ, seule la justice de Christ faisait la joie et l’admiration de ce si grand apôtre, au point qu’il s’en oubliait lui-même, oubliait sa propre justice et sa propre sainteté.

[1] 2 Chroniques 35:26

[2] 1 Corinthiens 4 :3

[3] Romains 7 :7

[4] Romains 7 :14

[5] Romains 7 :12

[6] Galates 2:21

[7] Romains 3:20

[8] Romains 3:28

[9] Romains 4:5,6

[10] Philippiens 3:8,9