Imprimer cette page

Le don du Saint-Esprit - Galates 3:5

0601111_thumb.jpg

" Celui qui vous accorde l'Esprit, et qui opère des miracles parmi vous, le fait-il donc par les oeuvres de la loi, ou par la prédication de la foi ? » Galates 3:5 ".

Ami lecteur nous avons vu avec Paul de quelle manière nous pouvons êtres justes d’une justice acceptée par Dieu. Nous avons vu que la justice et le salut ne viennent pas de nous-même, de nos efforts, ou de notre observation de lois et de traditions religieuses. Le témoignage biblique est formel, La justice et le salut ne viennent à nous que par le Christ, et cela lorsque l’on croit en lui. Après avoir raconté 

son expérience avec Pierre, Paul s’adresse maintenant directement aux Galates :

« O Galates, dépourvus de sens! qui vous a fascinés, vous, aux yeux de qui Jésus-Christ a été peint comme crucifié ?

Voici seulement ce que je veux apprendre de vous: Est-ce par les oeuvres de la loi que vous avez reçu l'Esprit, ou par la prédication de la foi ?

Etes-vous tellement dépourvus de sens? Après avoir commencé par l'Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair ? Avez-vous tant souffert en vain ? si toutefois c'est en vain. Galates 3:1-4

Celui qui vous accorde l'Esprit, et qui opère des miracles parmi vous, le fait-il donc par les oeuvres de la loi, ou par la prédication de la foi ? » Galates 3:5

« Galates insensés, dit Paul, comment avez-vous pu vous détourner si aisément de l’évangile ? comment avez-vous pu vous laisser ainsi sottement trompé ? Ne vous avais-je pas enseigné Jésus-Christ crucifié avec tout le soin possible ? malgré l’infirmité de ma « chair, vous n'avez témoigné » à mon égard « ni mépris ni dégoût; vous m'avez, au contraire, reçu comme un ange de Dieu, comme Jésus-Christ » Galates 4:14. comment pouvez-vous donc vous détourner de l’Evangile que je vous ai transmis et que vous aviez reçu pour passer si vite à un autre Evangile? Qui donc sont ceux qui ont pu vous fasciner de la sorte? »

 

Par la foi ou par les oeuvres de la loi?

L’apôtre dont l’unique désire est de ramener les Galates à la foi véritable et au pur Evangile continue: « Voici seulement ce que je veux apprendre de vous: Est-ce par les oeuvres de la loi que vous avez reçu l’Esprit, ou par la prédication de la foi ? » Galates 3:2

La question principale posée par l’apôtre est celle-ci :

  • Comment les Galates avaient-ils reçu l’Esprit ?
  • Etait-ce par leur pratique des " oeuvres de la loi ",
  • Ou était-ce par " la prédication de la foi ? "

« Répondez-moi Galates » pourrait dire l’apôtre, « vous aviez reçu le Saint-Esprit, n’est-ce pas ? vous vous en souvenez ? Vous rappelez-vous donc comment vous l’aviez reçu, ? Vous rappelez vous ce que vous aviez fait pour cela ?

Paul est-il donc ignorant ? et souhaite-il être instruit par les Galates sur le moyen de recevoir le saint-Esprit ? en réalité non. Il donnera d’ailleurs lui-même la réponse à la question qu’il pose: « … et que nous reçussions par la foi l'Esprit qui avait été promis. » Galates 3:14

« Voici seulement ce que je veux apprendre de vous » avait-il dit aux Galates. Il veut que les Galates parviennent d’eux-mêmes, en se référant à leur propre expérience chrétienne, à la seule vérité possible.

0601083_thumb.jpg

On vous a bien enseigné « les oeuvres de la loi », mais dites- moi : Quelqu’un a-t-il jamais appris que le Saint-Esprit soit descendu sur l’Eglise par l’enseignement des « oeuvres de la loi » ? En plus, vous n’êtes pas simplement restés dans l’inaction, à entendre l’enseignement des « oeuvres de la loi », mais vous vous êtes efforcés avec peine, de l’observer et de le mettre en pratique. C’est surtout à ce moment-là que vous auriez dû recevoir l’Esprit, alors que vous étiez en pleine action, et que vous pratiquiez avec zèle les « oeuvres de la loi » ! Mais cela est-il arrivé ? en réalité, non, jamais ! »

« Mais alors que vous écoutiez encore « la prédication de la foi », avant même que vous ayez accompli de bonnes oeuvres, vous avez reçu le Saint-Esprit. Et pourquoi cela ? Et bien parce que vous croyiez l’Evangile que je vous annonçais.»

C’est bien la une vérité étonnante, réellement surprenante mais c’est bien ce qu’enseigne l’apôtre et qu’il rappelle aux Galates. Ils avaient reçu l’Esprit par la simple « prédication de la foi » et non par la pratique des « oeuvres de la loi ». « … et que nous reçussions par la foi l'Esprit qui avait été promis. » Galates 3:14

Le don du Saint-Esprit par la foi

Le livre des actes, en accord avec l’épître aux Galates, nous transmet le même enseignement. A la seule parole des apôtres, de Pierre, de Paul, le Saint-Esprit descendait sur ceux qui simplement écoutaient. Et qu’écoutaient-ils : la bonne nouvelle du salut par la foi en Jésus, la justification par la foi en Christ seul. Et le miracle s’accomplissait. Ceux qui simplement écoutaient et croyaient recevaient le Saint-Esprit avec ses dons.

Voyez-vous combien est précieux cet Evangile du Christ ? c’est une bonne et joyeuse nouvelle pour tous les perdus. Un message plein de saveur et d’espérance, plein de douceur, de vie et de puissance. C’est la « puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit » Romain 1:16 , homme, femme ou enfant.

Simplement en recevant l’Evangile dans le coeur avec foi, le Saint- Esprit est donné. Il est donné avant même que l’on ait accompli de bonnes actions. C’est d’ailleurs logique et compréhensible, car c’est la puissance de l’Esprit de Dieu qui recrée l’homme et de charnel le rend spirituel, capable d’accomplir le bien auquel Dieu prend plaisir. « Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions. » Éphésiens 2:10

Par contre, sous-entend Paul, même lorsque les Galates s’efforçaient de pratiquer les « oeuvres de la loi », leur pratique de la loi ne leur a jamais procuré le Saint-Esprit.

L’homme peut bien faire tout ce qu’il peut. Il peut s’efforcer d’avoir du zèle, il peut s’efforcer d’être agréable à Dieu en accomplissant les « oeuvres de la loi » ou toutes les traditions de sa religion, pèlerinage, jeunes, prières, sacrifices et autres. Cependant s’il le fait pour espérer « acquérir », « gagner », « mériter » ou « acheter » la justice de Dieu et recevoir son Saint-Esprit, C’est en vain qu’il travaille et se fatigue. Ce n’est pas ainsi qu’il sera juste de la justice de Dieu. Et ce n’est pas non plus par cette voie qu’il recevra le Saint-Esprit de Dieu.

Bien sûr celui qui pense obtenir le salut de Dieu et son Saint-Esprit par la pratique d’oeuvres de lois ou de traditions pourra toujours persévérer s’il y tien, et aussi longtemps qu’il le voudra. Cependant, c’est le fruit de sa propre pensée ou imagination qui l’amène à croire qu’il recevra par ce moyen la justice de Dieu et son Esprit. Car Dieu n’a point promis dans les Saintes Ecritures d’accorder le salut et la justice à l’homme coupable de cette manière. L’homme qui choisit cette voie de labeur doit savoir qu’il se place lui même dans la même impossibilité que les Juifs du temps de Paul.

« Que dirons-nous donc ? Les païens, qui ne cherchaient pas la justice, ont obtenu la justice, la justice qui vient de la foi, tandis qu’Israël, qui cherchait une loi de justice, n’est pas parvenu à cette loi. Pourquoi ? Parce qu’Israël l’a cherchée, non par la foi, mais comme provenant des oeuvres. Ils se sont heurtés contre la pierre d’achoppement, selon qu’il est écrit: Voici, je mets en Sion une pierre d’achoppement Et un rocher de scandale, Et celui qui croit en lui ne sera point confus. » Romains 8:30-33